DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Exécution par l'EI : Zagreb ne confirme pas la mort de l'otage croate


Egypte

Exécution par l'EI : Zagreb ne confirme pas la mort de l'otage croate

La Croatie n’est pas sûre “à 100 %” que l’un de ses ressortissants Tomislav Salopek a été exécuté par des djihadistes. Le groupe Province du Sinaï, affilié à l’organisation État islamique, a annoncé ce mercredi avoir décapité l’otage croate. Des sites jihadistes ont également publié une photo montrant le cadavre d’un homme.

Le Premier ministre croate Zoran Milanovic a indiqué qu’il devait “briser le silence” et qu’il n‘était pas en mesure de confirmer à 100 % la mort de son compatriote. “Je ne sais pas si nous pourrons le faire dans les prochains jours, mais ce que nous voyons n’est pas beau, ça a l’air horrible”.

Tomislav Salopek travaillait pour la société Ardiseis, filiale de la firme française CGG, quand il a été enlevé le 22 juillet par des inconnus armés. Il se trouvait sur une route à 22 km au sud-ouest du Caire.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : le témoignage d'un soldat russe arrêté en territoire séparatiste