DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le chaos libyen


Libye

Le chaos libyen

Parade militaire au coeur de Tripoli… C‘était en février, les milices Fajr Libya, autrement dit Aube Libyenne, faisaient une démonstration de force avant une précédente session de négociations sous l‘égide de l’ONU.

A la tête d’une administration non reconnue par la communauté internationale, Fajr Libya est une alliance hétérogène de groupes qualifiés d’islamistes.
En août dernier, ils ont pris le contrôle de la capitale, mais aussi de l’aéroport totalement détruit après de violents combats et toujours fermé.

Depuis, deux gouvernements et deux parlements rivaux se disputent politiquement et militairement le contrôle de la Libye. Le Parlement officiellement reconnu par la communauté internationale est installé dans l’est, à Tobrouk, à 1 000km de la capitale.

Il y a un an, les députés élisaient leur président. Mais depuis, la situation semble de plus en plus complexe et inextricable.

Un troisième acteur est entré en scène, de façon extrêmement violente : le groupe Etat islamique. Depuis juin dernier, ses combattants ont notamment pris le contrôle de la ville hautement symbolique de Syrte.

Dans l’est du pays, les troupes loyales au gouvernement officiel affrontent régulièrement ses combattants, comme ici à Benghazi, la deuxième ville du pays.

Profitant du chaos ambiant, les groupes terroristes prolifèrent dans le pays.

Dans ce contexte, la Libye est devenue l’une des principales plaques tournantes pour le trafic d‘êtres humains. Beaucoup d’embarcations de fortune à l’origine des naufrages meurtriers en Méditerranée partent des côtes libyennes. Selon l’ONU,110.000 migrants sont passés par la Libye l’an dernier.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Haïti : vives critiques sur l'organisation des législatives