DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Migrants : la situation reste tendue sur l'île grecque de Kos


Grèce

Migrants : la situation reste tendue sur l'île grecque de Kos

La tension reste palpable sur l‘île grecque de Kos où quelque 7 000 migrants ont échoué ces derniers jours. Après les échauffourées qui ont opposé mardi les réfugiés aux policiers, Athènes a mobilisé 250 agents des forces de l’ordre supplémentaire dans la mer Égée. Un bateau-hôtel pouvant accueillir 2 500 personnes est dépêché sur place.

“Il fait vraiment chaud ici, explique Mohamed Zkia, un Syrien qui a quitté sa ville de Hama. La situation est mauvaise. Les gens s‘énervent. Un petit problème prend vite de l’ampleur. C’est normal. N’importe qui dans cette situation serait en colère”.

Originaire de Syrie et d’Afghanistan pour la plupart, ces réfugiés sont placés dans le stade, avec peu d’eau et pas de nourriture. Les autorités refusent d’améliorer leur accueil par peur d’attirer de nouveaux migrants.

“Les locaux doivent prendre leurs responsabilités. L’autorité centrale doit également mettre en place un système qui garantit à ces gens de la nourriture, les premiers soins, de l’eau, et la protection des droits de l’Homme. Ce n’est pas le cas ici. On veut juste qu’ils soient traités comme des êtres humains”, insiste le coordinateur local de Médecins Sans Frontières, Vangelis Orfanoudakis.

Ailleurs en Méditerranée, plusieurs dizaines de migrants ont été secourus mardi au large de la Libye. Une soixantaine d’autres sont portés disparus selon l’Organisation internationale pour les migrations présente à l’arrivée des survivants sur l‘île italienne de Lampedusa.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Escalade en Ukraine : Kiev et les rebelles s'accusent mutuellement