DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La croissance au ralenti dans la zone euro


économie

La croissance au ralenti dans la zone euro

La croissance économique est à la peine dans la zone euro.
Elle s‘établit à 0.3% au lieu de 0.4% initialement prévu.
La déception vient moins de cet écart, que du contraste entre la progression du PIB et les coups de pouces à l‘économie européenne,
que ce soit par les rachats d’actifs de la BCE ou en raison de la faiblesse de la monnaie unique.

La hausse du PIB en Allemagne est moins forte que prévue, se chiffrant à 0.4%.
Le première économie de la zone euro a, certes, enregistré une baisse des investissements intérieurs, mais les commandes à l’industrie ont par ailleurs bondi au deuxième trimestre, les exportations se portent bien, et la progression du PIB en rythme annuel, s‘établit à 1.6%, ce qui invite donc à l’optimisme.

Difficile d’en dire autant en France. La deuxième économie européenne est restée à l’arrêt au deuxième trimestre, tirant la croissance des 19 vers le bas.

Le bond des exportations n’a pas suffi à compenser la faiblesse des dépenses de consommation et les variations des stocks.
Après un premier trimestre plus euphorique, avec une hausse du PIB de 1.7%, Bercy maintient le cap : revenir à une croissance d’1.5% à la fin de l’année, seuil à partir duquel l‘économie française pourra créer des emplois.

C’est finalement l’Espagne qui joue le rôle de locomotive dans la zone euro au deuxième trimestre, affichant une solide croissance de 1%.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

économie

Le programme anti-austérité de Corbyn, l'homme qui bouscule le Labour