DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Libye : la Ligue arabe ne se prononce pas sur d'éventuelles frappes aériennes contre Daesh

Les combats en Libye se poursuivent à Benghazi, mais aussi à Syrte, qui est sous la coupe du groupe Etat islamique depuis le mois de juin. Et pendant

Vous lisez:

Libye : la Ligue arabe ne se prononce pas sur d'éventuelles frappes aériennes contre Daesh

Taille du texte Aa Aa

Les combats en Libye se poursuivent à Benghazi, mais aussi à Syrte, qui est sous la coupe du groupe Etat islamique depuis le mois de juin. Et pendant ce temps, les négociations se poursuivent.

La Ligue arabe s’est réunie en urgence au Caire, à la demande du gouvernement libyen reconnu par la communauté internationale. Celui-ci souhaitait que les pays arabes s’engagent pour des frappes aériennes ciblées contre Daesh en Libye.

“Les pays arabes ont besoin de l’aide des grandes puissances, qui doivent fournir une assistance immédiate, analyse le politologue Abed Alsalam Ismael. Mais je peux dire aussi que les pays arabes sont actuellement engagés en Irak, en Syrie et au Yemen. Je pense que les requêtes libyennes arrivent au mauvais moment. “

A l’issue de cette réunion, la Ligue arabe a appelé à mettre sur pied une véritable stratégie régionale pour aider le gouvernement libyen. Mais pas d’engagement concret concernant les frappes aériennes.

“La réunion d’aujourd’hui reflète la peur croissante des pays arabes vis-à-vis de l’expansion du groupe Etat islamique dans la région, notamment en Libye, conclut notre correspondant au Caire Mohammed Shaikhibrahim. Ils ont envoyé une demande d’aide à l’Europe alors que l’organisation djihadiste sévit en face des côtes européennes de la Méditerranée.”