DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le bonheur, vu par les enfants de 15 pays

Dans quel pays les enfants vivent-ils le mieux ? Pour le savoir, des chercheurs appuyés par une fondation suisse, la Jacobs Foundation, ont mené

Vous lisez:

Le bonheur, vu par les enfants de 15 pays

Taille du texte Aa Aa

Dans quel pays les enfants vivent-ils le mieux ? Pour le savoir, des chercheurs appuyés par une fondation suisse, la Jacobs Foundation, ont mené entre 2013 et 2014 une vaste étude. Les résultats ont récemment été publiés.

L’enquête s’appuie sur des sondages adressés à des milliers d’enfants de 8 à 12 ans et originaires de 15 pays différents : Afrique du sud, Algérie, Allemagne, Grande-Bretagne (Angleterre), Colombie, Corée du Sud, Espagne, Estonie, Ethiopie, Israël, Népal, Norvège, Pologne, Roumanie et Turquie. La France ne fait pas partie des pays ciblés dans l’enquête.

Quelques surprises

Comme le montre le graphique ci-dessous (“Enfant de 12 ans ayant “un faible taux de satisfaction”), les enfants qui disent être les moins heureux sont ceux qui vivent en Afrique du Sud, en Angleterre et en Corée du Sud. A l’inverse, les petits Roumains, Colombiens et Espagnols sont ceux qui estiment être les plus heureux.

Pour établir leur classement, les chercheurs se sont penchés sur le degré d’optimisme des jeunes (voir le graphique ci-dessous : “Enfant pas ou peu d’accord avec l‘énoncé : ‘je suis optimiste pour l’avenir’”). Il ressort que ce sont les enfants norvégiens, estoniens et éthiopiens qui sont les plus optimistes, et à l’inverse les enfants sud-coréens et polonais sont les moins optimistes.

Enfin, les enquêteurs se sont intéressés à la corrélation entre l’accès au confort matériel et le degré de satisfaction des enfants. Le graphique ci-dessous (“taux d’accès aux biens matériels par pays”) permet de constater qu’en Ethiopie, les enfants ont largement moins accès à internet, à la télévision, aux livres… qu’en Norvège ou en Corée du Sud. Cela a une incidence sur la perception du bonheur. C’est dans les pays “riches” que les enfants disent être les plus heureux, ce qui n’est pas vraiment une surprise…

> Pour lire le rapport complet (version anglaise uniquement), cliquer ici.