DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Casques bleus à nouveau mis en cause pour viols en Centrafrique


République Centrafricaine

Les Casques bleus à nouveau mis en cause pour viols en Centrafrique

Le scandale grandit autour des Casques bleus en Centrafrique. Trois soldats de la Minusca, la mission de maintien de paix de l’ONU, ont été mis en cause pour viol. Les agressions auraient eu lieu il y a quelques semaines et ont été signalées par les familles des victimes. On ne connaît pas la nationalité des suspects.

“Ces nouvelles allégations font état du viol de trois jeunes femmes par trois membres d’un contingent militaire de la Minusca, a déclaré une porte-parole de l’ONU, Vannina Maestracci. Le pays concerné a dix jours pour dire s’il veut enquêter lui-même. Sinon, les Nations unies mèneront rapidement leurs propres investigations.”

Cette nouvelle affaire s’ajoute à une cinquantaine d’autres accusations, dont plusieurs concernent des abus sexuels sur mineurs. Sous pression, le chef de la Minusca, le Sénégalais Babacar Gaye, a démissionné la semaine dernière. Il a été remplacé par le diplomate gabonais Parfait Onanga-Anyanga.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La libération d'Oscar Pistorius suspendue