DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Yémen en proie à une famine rampante


Yémen

Le Yémen en proie à une famine rampante

Après la guerre, c’est la famine qui menace le Yémen, cible de bombardements d’une coalition emmenée par l’Arabie Saoudite depuis le mois de mars.

Les forces loyales au président en exil ont récemment regagné du terrain dans le Sud sur les insurgés chiites, en reprenant notamment le contrôle du port d’Aden.

Mais l’aide humanitaire peine toujours à arriver au Yémen, puis à être acheminé vers les régions qui en ont le plus besoin. Le Programme alimentaire mondial a appelé les acteurs du conflit à laisser travailler les humanitaires.

De retour d’une visite de trois jours au Yémen, la directrice du PAM a déclaré que tous les signes d’une famine rampante étaient présents.

La chute des importations de nourriture provoque une hausse des prix des produits alimentaires et de première nécessité.

L’organisme estime que 13 des 25 millions de Yéménites sont menacés par le manque de nourriture. Plus de 500 000 enfants souffriraient de malnutrition aigüe.

La directrice du PAM appelle à agir vite, avant qu’il ne soit trop tard : “Par manque d’accès, la population vulnérable ne reçoit pas l’assistance alimentaire nécessaire et on voit de plus en plus d’enfants qui souffrent de malnutrition chronique, de plus en plus de gens ayant besoin d’assistance alimentaire. Donc sans eau potable, sans carburant, sans nourriture, nous sommes au bord d’une véritable catastrophe alimentaire. Ce que nous espérons, c’est que toutes les parties dans ce conflit reconnaissent que le peuple yéménite, la population dans le besoin ne peut pas attendre une solution politique. Nous devons fournir un accès humanitaire qui est nécessaire dans tout le pays”, affirme Ertharin Cousin.

Même avant la guerre, le Yémen, pays le plus pauvre du monde arabe, avait besoin d’importer de la nourriture pour subvenir aux besoins de sa population.

Le PAM cherche à collecter 320 millions de dollars pour un programme d’aide qu’il espère lancer en septembre.

“L’accès de l’aide humanitaire pour le peuple yéménite affecté par la guerre est toujours l’obstacle principal pour les organisations internationales, qui réclament plus de coopération internationale pour résoudre le problème”, rappelle Mohammed Shaikhibrahim, notre correspondant au Caire.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce : près de 3000 migrants débarquent au Pirée