DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Légion d'honneur pour les héros américains et britannique

Le président François Hollande a décoré lundi matin les quatre hommes qui ont mis fin à l'attaque dans un train Thalys.

Vous lisez:

La Légion d'honneur pour les héros américains et britannique

Taille du texte Aa Aa

La plus haute distinction française aux trois Américains et au Britannique qui ont permis d’arrêter l’attaque vendredi à bord d’un train Thalys. Le président François Hollande a salué ce lundi le courage, le sang froid et la solidarité de ces hommes qui dit-il ont permis d‘éviter “une tragédie”. Spencer Stone, 23 ans, Alek Skarlatos, 22 ans, deux soldats en vacances, et leur ami Anthony Sadler, 23 ans, et le Britannique Chris Norman, 62 ans ont été solennellement faits chevaliers de la Légion d’honneur par le chef de l’Etat. “Votre héroïsme doit être un exemple pour beaucoup et une source d’inspiration. Face au mal qui est là et qui s’appelle le terrorisme, il y a un bien, celui de l’humanité. C’est celui que vous incarnez.” a souligné le président français.

François Hollande a également rendu hommage au passager français ayant dès le début tenté de neutraliser le jeune islamiste un diplômé de l’Edhec de 28 ans travaillant pour une banque française à Amsterdam et qui souhaite garder l’anonymat ainsi que le Franco-américain, Mark Moogalian, 51 ans, blessé par balle pendant l’attaque et toujours hospitalisé à Lille. Ils recevront eux aussi la plus haute distinction française ultérieurement, selon l’Elysée.

Outre ces six hommes, les autorités saluent également le rôle joué par un autre Français. Il s’agit d’un agent de la SNCF en congés au moment des faits, dont Spencer Stone a dit dimanche lors d’une conférence de presse à l’ambassade des Etats-Unis à Paris qu’il les avait aidés à maîtriser El Khazzani.

Les enquêteurs continuent d’interroger l’assaillant, un Marocain de 25 ans qui nie tout acte de terrorisme et avance une tentative de braquage. Ayoub El Khazzani, fiché pour son profil d’islamiste radical par les services de renseignement de quatre pays, assure toujours avoir trouvé la kalachnikov dans une valise dans un jardin public à Bruxelles.