DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les orgues du cinéma muet


le mag

Les orgues du cinéma muet

En partenariat avec

Voici ce à quoi été confié la musique Dans les cinémas du temps des films muets la musique était confié à des orgues comme le “Troxy Wurlitzer Organ”. L’un deux vient tout juste d‘être restauré. Une restauration qui est allée au plus près de son état original.

Originaires des Etats-Unis ces instruments équipaient les salles obscures dans les années 20 comme l’explique le musicien Richard Hills :

“C‘était beaucoup plus efficace qu’un piano ou qu’un quatuor à cordes pour sonoriser une grande salle de cinéma. Mais bien sûr il est important de garder en tête la théâtralité de l’ensemble. Le fait d’aller au cinéma était quelque chose de très important et quand on voyait cet instrument c‘était un spectacle aussi bien visuel qu’auditif.”

L’instrument comporte en tout plus de 1700 tubes qui sont contrôlés par quatre claviers plus tout un jeu de pédales et de 241 touches.

Nigel Laflin de la “Cinema Organ Society” retrace une partie de la restauration de l’instrument :

“Il était stocké dans un parking souterrain et il était dans un état plutôt convenable. Mais nous avons eu l’occasion quand nous l’avons installé ici de changer toutes les parties en cuir pour lui donner un bon aspect. Il va encore fonctionner pendant de longues années avec un très bon son. Il a été entièrement restauré.”

Au terme de six années de restauration l’orgue trône au Troxy, un théâtre art déco de l’est londonien.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Promenade sonore à la National Gallery de Londres