DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coup de filet des polices espagnoles et marocaines dans les milieux djihadistes

14 personnes ont été interpellées. Elles sont soupçonnées de recruter des combattants pour le compte du groupe Etat islamique.

Vous lisez:

Coup de filet des polices espagnoles et marocaines dans les milieux djihadistes

Taille du texte Aa Aa

Quatorze personnes ont été arrêtées ce mardi matin en Espagne et au Maroc, dans le cadre d’une vaste opération anti-terroriste.

Point of view

Nous devons bien admettre que nous sommes face à une menace terroriste, djihadiste. Cette menace est internationale.Aucun pays n'est à l'abri face à l'agissement de ces barbares.

Les individus interpellés sont soupçonnés d’appartenir à un réseau de recrutement djihadiste, agissant pour le compte du groupe Etat Islamique. Ils étaient chargés d’attirer et d’envoyer des combattants en Syrie et en Irak.

Le coup de filet a été mené simultanément dans la banlieue de Madrid et dans plusieurs localités marocaines, dont Fez et Casablanca.

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Jorge Fernandez Diez, a commenté depuis Madrid. “Nous devons bien admettre que nous sommes face à une menace terroriste, djihadiste, a-t-il déclaré. Cette menace est internationale. Pour preuve, les sites où ont eu lieu les interpellations.
Aucun pays n’est à l’abri face à l’agissement de ces barbares. Nous le répétons sans cesse : ce n’est pas une guerre de religion. C’est une guerre entre, d’un côté, des barbares et, de l’autre, tous ceux qui s’opposent à leur interprétation fanatique de l’islam, une interprétation qui n’a rien à voir avec l’islam authentique.”

Ce coup de filet intervient quelques jours après l’arrestation d’Ayoub el-Khazzani, soupçonné d’avoir ouvert le feu dans un train Thalys entre Amsterdam et Paris. Ce Marocain a vécu en Espagne avant de s’installer en Belgique.