DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Max et moi, film d'animation sur Maximilien Kolbe

Vous lisez:

Max et moi, film d'animation sur Maximilien Kolbe

Taille du texte Aa Aa

A Mexico, une équipe d’animateurs travaille sur un long métrage inspiré d’une histoire vraie celle de Maximilien Kolbe. En 1941 à Auschwitz ce frère

A Mexico, une équipe d’animateurs travaille sur un long métrage inspiré d’une histoire vraie celle de Maximilien Kolbe.

En 1941 à Auschwitz ce frère franciscain conventuel polonais prend la place d’un père de famille condamné à mort.

Dans ce film intitulé “Max et moi” l’acteur polonais Piotr Adamczyk qui avait joué le rôle de JeanPaul deux dans un film qui lui était consacré. Il donne ici sa voix à celui qui avait eu la vie sauve dans le camp d’Auschwitz.

Piotr Adamczyk : “La vie de Maximilian Kolbe est comme un testament pour l’humanité. Il faut imaginer que dans cet endroit totalement désespéré où les Allemands et les Nazis ont fait preuve de tant d’horreurs il a prouvé qu’il pouvait toujours y avoir de la place dans nos âmes, dans nos coeurs pour un amour infini. L’amour peut tout conquérir c’est ce qu’il avait l’habitude de dire et il le dit dans notre film.”

Maximilien Kolbe a été canonisé comme martyr par le pape Jean Paul II en 1982.

A Auschwitz en juillet 1941 les nazis sélectionnent dix hommes de la même baraque qui, enfermés, sont condamnés à mourir de faim.

Maximilien Kolbe se porte volontaire pour remplacer l’un des dix prisonniers. Il sera le seul à survivre à deux semaines de privation avant d‘être finalement exécuté.

Piotr Adamczyk : “En tant que Polonais je suis vraiment très heureux que ce film se fasse parce qu’il permettra de mieux comprendre la difficile histoire de mon pays”.

La société derrière cette projet, Dos Corazones, est une société de production qui se consacre à des thèmes religieux. Son président, Pablo José Barroso, dit avoir été inspiré par l’appel en 2006 de Jean-Paul II pour trouver de nouveaux moyens d‘évangélisation.

Pablo José Barroso : “Nous nous sommes posés la question de savoir si ce film devait être de l’animation ou pas… mais ce qui nous a vraiment motivé c’est que c‘était une véritable histoire d’un prêtre qui était une personne exemplaire et qui a consacré tout son temps à essayer d‘évangéliser en utilisant des moyens alternatifs, ce qui est en vogue d’ailleurs aujourd’hui. Il avait 100 ans d’avance.”

“Max & Me” sortira en anglais, en polonais et en espagnol. Il sera présenté en première mondiale lors des Journées mondiales de le jeunesse catholique qui se tiendra l’an prochain à Cracovie.