DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Inde : l'affaire Sheena Bona, un crime "hitchcockien"

Il s’agit au départ d’un drame familial, dans lequel la mère est accusée du meurtre de sa fille. Mais quand le scandale éclabousse une riche famille

Vous lisez:

Inde : l'affaire Sheena Bona, un crime "hitchcockien"

Taille du texte Aa Aa

Il s’agit au départ d’un drame familial, dans lequel la mère est accusée du meurtre de sa fille.
Mais quand le scandale éclabousse une riche famille indienne menant grand train entre Bombay, Bristol en Grande-Bretagne, et Marbella en Espagne, le fait divers devient particulièrement retentissant en Inde.

Le quotidien anglophone Hindustan Times évoque un “roman policier hitchcockien”.

Il est vrai que l‘étrange meurtre de Sheena Bora donne du fil à retordre à la Police. Cette jeune fille de 24 ans est portée disparue en 2012. Trois ans plus tard, certaines parties de son corps, carbonisées, sont retrouvées dans une forêt de Raigad, un district de l’ouest de l’Inde, à 100 kilomètres de Bombay.

Les soeurs aînées sont d’abord dans le viseur des enquêteurs, avant que leurs soupçons ne s’orientent vers Indrani Mukerjea. Cette dernière a longtemps présenté Sheena Bora comme sa soeur dans son entourage familial et social. Mais il s’agit en réalité de sa fille.

Indrani Mukerjea a finalement été interpellée le 25 août par la police de Bombay.

Agée de 43 ans, cette ancienne consultante en ressources humaine est la femme de Peter Mukerjea, un homme d’affaires, aujourd’hui retraité, présenté comme un magnat des médias. Il est l’ancien patron de Star TV India.

Indrani et Peter Mukerjea ont tous deux des enfants issus de précédents mariages ou relations.

L’incident qui aurait mis le feu aux poudres : la relation amoureuse entre Rahul, fils issu d’un précédent mariage de Peter Mukerjea, avec la fille qu’Indrani a eue à 16 ans, Sheena, et que ses parents ont élevée.

Pour y voir plus clair, l‘édition en ligne du quotidien Daily Mail India a reconstitué les liens de filiation entre les protagonistes de cette affaire.
Daily Mail India a reconstitué les liens de filiation

Le lendemain de l’arrestation d’Indrani Mukerjea, une déclaration de son fils MIkhail Bora (frère de la vicitme) sur la télévision indienne fait fureur : il se dit convaincu de la culpabilité de sa mère.
Selon la police, cette dernière serait passée aux aveux, et aurait reconnu être l’auteur du crime.

Les enquêteurs n’excluent pas le “crime d’honneur”, le couple aurait désapprouvé cette relation entre Rahul et Sheena, qui durait depuis environ un an au moment du crime.