DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Ukraine efface une partie de sa dette publique et la restructure

L’Ukraine a donc trouvé un accord avec ses créanciers sur la restructuration de sa dette publique au terme de cinq mois de difficiles négociations

Vous lisez:

L'Ukraine efface une partie de sa dette publique et la restructure

Taille du texte Aa Aa

L’Ukraine a donc trouvé un accord avec ses créanciers sur la restructuration de sa dette publique au terme de cinq mois de difficiles négociations.
L’accord qui écarte la menace d’un défaut de paiement prévoit l’effacement de 20% de cette dette, soit environ 3,6 milliards de dollars.
L’annonce qui a été faite au conseil des ministres à Kiev jeudi , a été relayée le même jour au parlement ukrainien par le premier ministre.

“Le gouvernement d’Ukraine a effacé pratiquement quatre milliards de dollars de dettes, a affirmé le premier ministre Arsenyk Yatsenyk. Dans les quatre prochaines années, l’Ukraine ne remboursera pas le principal de sa dette”.

En effet l’accord signé par Kiev avec ses créanciers prévoit l’allongement de quatre ans de la durée du remboursement des sommes restantes.

“Ce type de réduction des obligations que l’Ukraine doit rembourser est très important affirme Anna Derevyanko de European Business Association; parce qu’on voit qu’alors il y a plus d’opportunités à l’intérieur du pays pour stabiliser la situation macroéconomique, d’obtenir plus de financements pour le développement de l‘économie; plus d’opportunités pour donner des signaux positifs à la communauté internationale des affaires et des investisseurs”.

L’Ukraine a une dette obligataire de 3 milliards de dollars avec Moscou. Jeudi le chef de l’exécutif ukrainien a déclaré officiellement que la Russie n’obtiendra jamais de meilleures conditions que les autres créanciers.
L’important dans cet accord signé jeudi, c’est la possibilité pour Kiev de continuer à emprunter sur les marchés et l‘économie pour l’Ukraine de 11 milliards de dollars réalisée en quatre ans.

“On sait déjà qu’une partie de ces économies va aller à l’accroissement des salaires minimum et des retraites des ukrainiens, explique Dmytro Polonsky, un des journalistes d’Euronews sur place à Kiev.
N’oublions pas qu’en 2014, la valeur du dollar face à la hryvnia, la monnaie ukrainienne, a presque été multipliée par trois”.