DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tsipras populaire, malgré tout

A trois semaines des législatives en Grèce, Alexis Tsipras reste l’homme politique le plus populaire du pays. Malgré de nombreux revirements, des

Vous lisez:

Tsipras populaire, malgré tout

Taille du texte Aa Aa

A trois semaines des législatives en Grèce, Alexis Tsipras reste l’homme politique le plus populaire du pays.

Malgré de nombreux revirements, des mesures d’austérité loin d’avoir été bannies, une fermeture temporaire des banques et la signature d’un troisième plan d’aide de 86 milliards d’euros, l’ancien Premier ministre et son parti Syriza sont en tête des sondages, mais de très peu.

Très courte avance dans les sondages

Ils devancent le parti de droite, Nouvelle-Démocratie, de 1 à 3 points, selon les estimations de différents instituts de sondages.

“Aujourd’hui, nous avons plus d’expérience, plus de maturité, nous sommes mieux informés, nous sommes mieux armés avec un plan sur quatre ans, un plan basé sur la réalité. Nous sommes déterminés à nous battre pour les réformes dont ce pays a besoin”, a déclaré Alexis Tsipras lors d’un meeting à Athènes. Il brigue un nouveau mandat, lui qui avait été élu fin janvier.

Syriza en ordre dispersé

Mais la donne a changé car son propre camp est divisé. 25 députés ont quitté Syriza pour créer leur propre parti, l’Unité populaire, qui pourrait faire son entrée au Parlement à l’issue du scrutin du 20 septembre prochain.

“Alexis Tsipras a eu des mots très durs envers les députés qui ont quitté Syriza, insistant sur le fait qu’ils avaient renversé le gouvernement. Bien que son parti arrive en tête des sondages, la majorité absolue est loin d‘être acquise et jusqu‘à présent il a rejeté l’idée de faire alliance avec de nouveaux partis”, conclut Efi Koutsokosta, notre correspondante à Athènes.