DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La gare de Budapest transformée en camp de réfugiés

Statu quo à Budapest où 2000 migrants font le siège de la principale gare de la ville. Ils réclament le droit de poursuivre leur route vers l'Allemagne.

Vous lisez:

La gare de Budapest transformée en camp de réfugiés

Taille du texte Aa Aa

Ils manifestent désormais chaque jour devant la gare internationale de Budapest : des centaines de migrants qui demandent à la Hongrie de les laisser poursuivre leur voyage.

Impossible de monter dans les trains pour l’Autriche ou l’Allemagne.

1800 personnes dorment donc à même le sol devant la gare et dans une zone de transit. Parmi elles, de nombreux enfants.

Ces enfants sont des réfugiés syriens et afghans photographiés à Budapest par notre journaliste Nora Shenouda. Les clich…

Posted by euronews on Tuesday, 1 September 2015

La plupart fuit la guerre, comme cette femme syrienne. Elle a quitté Damas il y a un mois avec son mari et ses 3 enfants. Ils dorment sous une petite tente depuis trois jours à Budapest.

“Nous n’avons pas eu d’aide du gouvernement mais les Hongrois, eux, nous ont aidés. Ils sont vraiment gentils avec nous”, dit-elle.

Rencontre avec un jeune homme, venu d’Afghanistan.

Il s’est blessé durant le voyage et n’en peut plus de rester à Budapest. Il ne comprend pas pourquoi les autorités hongroises ne le laissent pas partir en Allemagne.

“Cela fait sept jours que je vis ici”, raconte-t-il. “Il n’y a rien à manger, on n’a pas de couvertures ni de matelas. Que des problèmes !”.

Pour l’instant, c’est donc le statu quo à Budapest.

Les pays européens débattent, eux, de la pertinence de l’application du règlement de Dublin qui prévoit que les migrants doivent demander l’asile dans le pays de l’Union européenne par lequel ils sont entrés dans l’espace communautaire.