DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nuit de pagaille chez Eurostar après l'intrusion de migrants

Un vrai chaos dans une ambiance tendue. Un train et plusieurs centaines de personnes ont été bloqués avant d‘être tractés en gare de Calais-Fréthun

Vous lisez:

Nuit de pagaille chez Eurostar après l'intrusion de migrants

Taille du texte Aa Aa

Un vrai chaos dans une ambiance tendue. Un train et plusieurs centaines de personnes ont été bloqués avant d‘être tractés en gare de Calais-Fréthun. Un train vide parti de Londres a été envoyé vers 5h du matin pour acheminer les passagers vers la capitale britannique.

Cinq autres trains ont également été perturbés. Trois ont été retardés et ont finalement pu arriver à Londres. Un autre parti de Paris est reparti vers la capitale française et le dernier parti de Londres a dû rebroussé chemin comme l’explique cette passagère :

“Nous avons attendu à l’entrée du tunnel, car ils nous ont dit qu’il y avait des gens dans le tunnel, et nous avons attendu, je pense, deux heures et demi, ou peut-être trois heures et finalement, sans nous donner aucune information, ils nous ont dit qu’on allait retourner à Londres. Des gens étaient probablement coincés et ils ne parvenaient pas à les sortir. On a encore attendu et puis ils ont décidé de retourner à Londres”, explique cette passagère de l’Eurostar.

En cause, la présence “d’intrus sur les voies à l’entrée française du tunnel” selon la SNCF et Eurostar. Les forces de l’ordre sont intervenues pour l‘évacuation et certains trains ont dû être bloqués pour des raisons de sécurité.

Eurotunnel a dénombré jusqu‘à 2000 tentatives d’intrusion par nuit fin juillet avant une décrue à 100 ou 200 en moyenne ces derniers jours. Au moins neuf migrants ont trouvé la mort sur ou aux abords du site depuis début juin.