DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : hommage aux policiers tués devant le Parlement à Kiev

Des centaines de membres de la Garde nationale sont venus rendre hommage à Ihor Debrin, 25 ans. Il n’a pas été tué par un rebelle prorusse dans

Vous lisez:

Ukraine : hommage aux policiers tués devant le Parlement à Kiev

Taille du texte Aa Aa

Des centaines de membres de la Garde nationale sont venus rendre hommage à Ihor Debrin, 25 ans. Il n’a pas été tué par un rebelle prorusse dans l’est, mais par des nationalistes ukrainiens dans la capitale Kiev. Il l’un des trois policiers victimes de l’explosion d’une grenade devant le parlement, il y a deux jours. Des heurts avaient éclaté lors de l’adoption d’un texte donnant plus d’autonomie aux régions séparatistes.

“Je souhaiterais qu’il n’y ait pas d’explosions au coeur des villes ukrainiennes, seulement des feux d’artifices”, témoigne Volodymyr Bohachuk, un collègue de bataillon, “le seul endroit où il doit y avoir des explosions c’est la ligne de front, mais pas le coeur du pays”.

Lundi dernier, les nationalistes ont violemment exprimé leur colère face à des amendements consitutionnels qui donnent plus d’autonomie aux séparatistes prorusses. Ces violences ont rappelé l’opposition d’une partie de la société à cette réforme voulue par les Occidentaux mais considérée par les nationalistes comme une concession inacceptable à Moscou.