DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Des migrants dans l'incertitude, "piégés" par la Hongrie

Dans le calme et l’ordre, les candidats à l’asile coincés à Budapest étaient montés à bord de trains ne connaissant pas leurs destinations, mais

Vous lisez:

Des migrants dans l'incertitude, "piégés" par la Hongrie

Taille du texte Aa Aa

Dans le calme et l’ordre, les candidats à l’asile coincés à Budapest étaient montés à bord de trains ne connaissant pas leurs destinations, mais, avec pour objectif, de se rapprocher de la frontière autrichienne. Notre journaliste a interrogé quelques migrants avant le départ :

“On est monté dans ce train et puis ils ont dit qu’il n’allait nulle part, mais on ne sait pas, on a des doutes, on va donc attendre, simplement”.

“Vous êtes sûr que ce train va en Autriche ?”

“Je ne sais pas, il y a des gens qui disent qu’il va à Györ, de là on essaiera d’aller en Autriche.” “J’ai juste entendu dire par des gens qu’il n’y avait pas de train qui quittait le territoire hongrois, qu’ils n’y en avaient plus vers d’autres pays européens.”

La réouverture de la gare de Keleti, pour certains bénévoles travaillant à l’accueil des migrants, serait un moyen “cynique“ de piéger ce millier de personnes pour finir par les envoyer dans des camps de réfuiés où ils seront répertoriés et enregistrés, comme souhaite le faire le gouvernement hongrois.

Selon notre journaliste sur place, Andrea Hajagos, “la compagnie ferroviaire informent les passagers en anglais que les liaisons ferroviaires avec d’autres pays européens ont été suspendues, mais ceux qui sont déjà parvenus à monter dans un train ne veulent pas en descendre et espèrent d’une manière ou d’une autre atteindre l’Autriche ou l’Allemagne.”