DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Guatemala : le président jette l'éponge


Guatemala

Guatemala : le président jette l'éponge

Accusé de corruption, Otto Pérez a présenté sa démission ce jeudi.

Après des mois d’intense pression populaire pacifique et à quelques heures d’une probable destitution, le dirigeant conservateur au pouvoir depuis 2012 a décidé d’affronter “de manière individuelle la procédure menée à son encontre” selon son porte-parole. La justice a lancé un mandat d’arrêt à son encontre, mais Otto Pérez pourra se présenter librement.

L’ex-général est accusé par le parquet et une commission de l’ONU contre l’impunité d’avoir dirigé un système de corruption au sein des douanes, grâce auquel des fonctionnaires touchaient des pots-de-vin pour exonérer de taxes certaines importations.

A trois jours des élections générales, Otto Pérez avait été privé mardi de son immunité par un vote à l’unanimité du Parlement, une mesure inédite dans l’histoire du Guatemala et qui a suscité la liesse de la population.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Des migrants prennent d'assaut la gare de Budapest après sa réouverture