DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Hongrie : des migrants refusent de quitter un train pour être conduits vers un camp


monde

Hongrie : des migrants refusent de quitter un train pour être conduits vers un camp

De nouvelles images de chaos et de détresse en Hongrie. Ces migrants ont été débarqués d’un train pour être acheminés vers un camp de réfugiés. Certains ne se sont pas laissés faire.

Ils étaient environ 200 voyageant à bord d’un train censé relier Budapest à des villes proches de la frontière autrichienne. Mais ils ont été stoppés par les autorités à hauteur de Bicske, une ville située à une quarantaine de kilomètres de la capitale.

Les heurts ont éclaté quand les forces de l’ordre les ont forcé à descendre du train pour tenter de les faire monter dans un bus à destination d’un camp de réfugiés. Au final, les migrants auraient été autorisés à remonter à bord du convoi. Mais depuis peu d’informations filtrent. On ignore si le train doit ou non repartir et si oui pour quelle destination. La police tient les médias à l‘écart, la gare de Bicske a été déclaré “zone d’opération”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Hongrie : des migrants débarqués d'un train et acheminés vers un camp de réfugiés