DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le projet Worth, pour relier fabricants et créateurs en Europe

Cette semaine dans Business Planet, Serge Rombi vous fait découvrir une initiative européenne pour booster l’innovation et la compétitivité grâce à

Vous lisez:

Le projet Worth, pour relier fabricants et créateurs en Europe

Taille du texte Aa Aa

Cette semaine dans Business Planet, Serge Rombi vous fait découvrir une initiative européenne pour booster l’innovation et la compétitivité grâce à des partenariats inédits et entre des PME et des designers.

Serge Rombi, Euronews : “Bonjour à tous ! Bienvenue dans ce nouvel épisode de Business Planet, ici à l’Institut Français de la Mode à Paris. Nous sommes avec Danièle Clutier, vous êtes la coordinatrice d’une belle initiative européenne dont l’objectif est de booster l’innovation, en créant des partenariats inédits entre des PME d’une part, et le monde de la mode, celui du design, celui de la technologie… Et ça fonctionne très bien !

Danièle Clutier : “Cela crée une valeur ajoutée incroyable, d’autant plus que les gens n‘étaient pas faits pour se rencontrer… Ils ont des métiers différents, ils viennent de pays différents et ils ont des imaginaires qui n’ont rien à voir…. Au total, on a 82 entreprises et designers qui sont dans le programme, et qui viennent de douze pays européens différents.”

Serge Rombi : “Et l’un d’entre eux est ici à Paris. On part tout de suite à sa rencontre.”

C’est dans ce prestigieux concept store que le designer Samuel Gassmann commercialise, en exclusivité, l’une de ses dernières créations : cette alliance double, un modèle qu’il livre en à peine un mois. Une vraie performance lorsqu’on sait que la production de ce modèle, qui date de la Renaissance, est très complexe. Alors, pour définir un process de production viable, Samuel a établit un partenariat avec une entreprise italienne, Nuovi Gioielli, qui utilise ces imprimantes 3D ultra-sophistiquées. Imprimantes avec lesquelles il a pu concevoir un prototype en or rose.

Samuel Gassmann, créateur : “Les Italiens ont des outils de très très haute technologie. Moi, en tant que petit artisan, je ne peux d’habitude pas y accéder. Le projet Worth m’a ouvert cette porte, ce qui implique une ouverture – pourquoi pas – sur de nouveaux objets, une nouvelle manière de penser et de créer.”

Le projet Worth a également permis à Samuel de bénéficier d’une aide de 10 000 euros, ainsi que d’un coaching complet : de la stratégie de commercialisation au choix du packaging, en passant par la protection de la propriété intellectuelle. Bref, un nouveau départ pour Samuel : il s’apprête d’ailleurs à recruter un nouveau collaborateur, espère bien aussi produire un jour directement son alliance avec une imprimante 3D, et a des projets de nouvelles créations plein la tête.

Samuel Gassmann : “Aujourd’hui, il y a un objet : c’est une alliance. Demain, elle aura un nouvel habillage, et deviendra une bague… J’ai déjà quatre idées de nouveaux modèles pour janvier prochain, trois autres qui vont suivre l’année prochaine, et une nouvelle collection.”

Serge Rombi : “Alors, Danièle. Quel conseil vous donneriez à Samuel pour qu’il poursuive son développement ?”

Danièle Clutier: “Continuer à s’obliger à prendre du temps pour innover. On a des études qui montrent que les patrons qui innovent prennent jusqu‘à 20% de leur temps pour sortir la tête du guidon.”

C’est une expérience unique et “protégée” que vient de vivre Samuel. Car il faut dire que le projet Worth, qui est financé par l’Union Européenne, a été chapeauté par l’organisation italienne des PME des industries créatives (CNA/Federmoda), le London College of Fashion et l’Institut Français de la Mode.

Serge Rombi : “Alors Danièle, on vient de le voir avec l’histoire de Samuel… Finalement, la clé du succès, c’est quoi, c’est l’innovation ? “

Danièle Clutier : “La clé du succès je dirais, c’est d’accepter de prendre le risque d’innover, aller en terre inconnue… Faire confiance.”

Serge Rombi : “Merci beaucoup Danièle. Plus d’infos sur la page web de Business Planet. Quant à nous on se retrouve très bientôt pour un nouvel épisode. A bientôt !”