DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Migrants : l'Europe divisée malgré les nombreux appels à l'unité


monde

Migrants : l'Europe divisée malgré les nombreux appels à l'unité

L’Europe n’a pas le droit de se diviser face au défi de la crise des migrants. Ce sont les mots de Frank Walter Steinmeier, ministre allemand des Affaires Etrangères. Son pays, qui va recevoir 800.000 demandes d’asile cette année, voudrait donner l’exemple mais tout le monde n’est pas prêt à accueillir autant de réfugiés.

L’unité, c’est aussi l’appel de Federica Mogherini, la chef de la Diplomatie européenne :

Nous devons renforcer encore notre coopération et travailler ensemble en cessant de se montrer du doigt, que nous soyons des Etats membres, des pays candidats, ou des institutions”.

Selon le ministre hongrois des Affaires Etrangères, Peter Szijjarto, le nombre de migrants franchissant arrivant en Autriche sans avoir été enregistrés montre l‘échec de la politique européenne d’immigration.

Son homologue autrichien, lui, parle de “situation de chaos qui ne peut pas continuer ainsi et sur laquelle il faut ouvrir les yeux”.

La Commission va proposer aux Etats membres de partager l’accueil de 120.000 réfugiés.

Le Premier ministre finlandais Juha Sipilä a lui proposé d’héberger des réfugiés dans sa maison de campagne, en espérant que cela déclencherait “une sorte de mouvement populaire”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Allemagne, la fin du cauchemar pour les migrants