DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Échauffourées entre police et migrants en Hongrie


Hongrie

Échauffourées entre police et migrants en Hongrie

Ils n’en peuvent plus d’attendre en pleine nature alors ils tentent de forcer le passage. Nous sommes à Roske en Hongrie, à la frontière avec la Serbie et ces réfugiés sont repoussés par la police. Ils cherchent un lieu décent pour se reposer. “Nous voulons marcher jusqu‘à des camps” explique un homme. “Nous connaissons les règles, nous savons que nous avons traversé illégalement la frontière et que nous devons aller dans des camps. Mais nous sommes assis ici et la nuit, la situation devient difficile.”

Les tensions sont fortes aussi dans le camp de Roske dont la capacité d’accueil est de 1000 places. Et pas question pour la Hongrie d‘être une terre d’asile. Pour le Premier ministre Victor Orban, il est prématuré de parler de quotas de répartition au sein de l’Union européenne.

Après avoir passé plusieurs jours à Budapest, d’autres peuvent enfin prendre un train. Destination Vienne en Autriche avant l’Allemagne, leur nouvel eldorado. Le sourire enfin aux lèvres, ils s’en vont vers une nouvelle vie, qu’ils espèrent meilleure.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Allemagne attend 10 000 nouveaux réfugiés