DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Royaume-Uni prêt à accueillir 20 000 réfugiés syriens


Royaume-Uni

Le Royaume-Uni prêt à accueillir 20 000 réfugiés syriens

Le Royaume-Uni va accueillir plus de 20 000 réfugiés syriens au cours des cinq années à venir, a annoncé le Premier ministre britannique David Cameron ce lundi devant la Chambre des Communes. Cependant, le gouvernement britannique n’entend pas se soumettre à des quotas, comme le souhaiterait Bruxelles. “Le Royaume-Uni jouera son rôle aux côtés de ses partenaires européens”, affirme le Premier ministre britannique David Cameron . “Mais, et c’est important, comme nous ne faisons pas partie de l’espace Schengen, notre pays peut prendre ses propres décisions”. David Cameron a aussi révélé que le Royaume-Uni avait mené sa première frappe aérienne en Syrie fin août. Une frappe réalisée à l’aide d’un drone, qui aurait tué trois membres du groupe Etat Islamique, dont deux ressortissants britanniques. “Nous avons exercé notre droit naturel à la légitime défense”, poursuit David Cameron. “Nous avions des preuves manifestes de l’implication des individus en question dans l’organisation d’attaques armées dirigées contre le Royaume-Uni, qui ont fait partie d’une récente vague d’attentats, réels ou déjoués, visant notre pays et nos alliés”. L’un des deux jeunes britanniques, Reyaad Kahn, a été tué le 21 août dernier dans la région de Raqqa, alors qu’il se trouvait à bord d’un véhicule, tout comme son compatriote Ruhul Amid. Une frappe qui n’auraient pas fait de victime civile, assure David Cameron. Selon le Premier ministre britannique, ces frappes auraient été réalisées à titre préventif en dehors de la coalition internationale, afin d‘éviter des attentats. Une coalition que le gouvernement britannique entend rejoindre dès qu’il aura le feu vert du parlement.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Allemagne attend 10 000 nouveaux réfugiés