DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mexique : le rapport sur la disparition des 43 étudiants d'Iguala contredit la version officielle


Mexique

Mexique : le rapport sur la disparition des 43 étudiants d'Iguala contredit la version officielle

Les dépouilles des 43 étudiants disparus de Iguala n’ont pas été incinérés dans une déchetterie. C’est la conclusion du rapport publié hier par un groupe international indépendant après six mois d’enquête. Un rapport qui contredit la version officielle du gouvernement. Selon Mexico, les jeunes enlevés l’an dernier par la police locale, ont été remis au cartel des Guerrerros Unidos avant d‘être tués et brûlés. Leurs cendres auraient ensuite été dispersées dans une rivière. Un scénario improbable pour Carlos Martín Beristain, membre de la commission d’enquête. “Les preuves recueillies dans la végétation, les conditions de la décharge, de l’incendie, indiquent que l’intensité minimale d’un feu nécessaire à la crémation de 43 corps n’a pu avoir lieu dans la déchetterie de Cocula.”

Les familles des disparus n’ont jamais cru en la version officielle et réclament une enquête sur les agissements de la police fédérale et de l’armée dans la nuit du 26 au 27 septembre 2014. D’après le rapport, les forces de l’ordre surveillaient de près ces étudiants connus pour leur militantisme de gauche.

Avec AFP

Grupo Interdisciplinario de Expertos Independientes. Ayotzinapa

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Strasbourg : les victimes d'un médecin nazi inhumées