DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

The Corner : Rooney et les Islandais frappent un grand coup


the corner

The Corner : Rooney et les Islandais frappent un grand coup

Denys Kulyk : “Bienvenue dans The Corner. Cette semaine a été consacrée aux matches de qualification pour l’Euro-2016. En résumé : l’Angleterre est devenue la première équipe à composter son billet pour la France, l’Islande a estomaqué l’Europe entière et les fans des Pays-Bas ne peuvent que constater les dégâts.”

Les Anglais ne revivront pas le scénario cauchemar d’il y a huit ans quand une défaite face aux Croates les avaient privés de l’Euro. Ils assurent cette fois leur présence en phase finale avant même de jouer leurs trois derniers matches. Avec sept victoires en autant de rencontres, ils réussissent même jusqu‘à présent un parcours sans-faute dans ces éliminatoires.

Belle performance aussi des Islandais qui pointent devant la France au classement de la FIFA et qui vont disputer un grand tournoi pour la première fois de leur histoire. On ne leur donnait pourtant pas beaucoup de chances de s’extraire d’une poule aussi dense avec notamment la République Tchèque, la Turquie et les Pays-Bas.

Les Néerlandais justement ont cédé devant l’Islande et en Turquie à trois jours d’intervalle pour plonger à la quatrième place du groupe A. Robin van Persie et ses coéquipiers ne sont même plus en position de barragiste et pourraient bien malgré eux imiter leurs aînés qui ne s‘étaient pas qualifiés pour le précédent Euro organisé en France en 1984.

Le bonheur de Rooney, les malheurs de Fekir

Denys Kulyk : “Qui sont ceux qui peuvent être fiers de leurs performances du week-end et ceux qui n’ont qu’une envie : tourner la page ? On voit cela dans notre rubrique Up & Down”.

Wayne Rooney n’a pas encore trouvé le chemin des filets en Premier League, mais il continue de marquer avec l’Angleterre. L’attaquant de Manchester United a inscrit contre Saint-Marin son 49e but en sélection, égalant ainsi le record de Bobby Charlton.

C’est ce qu’on appelle des débuts réussis sur le banc. Leonid Sloutski gagne son premier match en tant que sélectionneur de la Russie. Un succès 1-0 face à la Suède qui permet à ses protégés de rester en course pour la qualification à l’Euro.

C’est ce qu’on appelle des débuts réussis en tant que titulaire en Major League Soccer. Aligné d’entrée pour la première fois par l’Impact de Montréal, Didier Drogba signe un triplé contre Chicago pour une victoire finale 4 buts à 3.

Nabil Fekir gardera lui un mauvais souvenir de sa première titularisation avec l‘équipe de France. L’attaquant lyonnais s’est rompu les ligaments croisés du genou droit dès la quatorzième minute face au Portugal et il sera éloigné des terrains pendant au moins six mois.

Lev Yachine, un gardien hors normes

Denys Kulyk : “On continue notre rétro consacrée au championnat d’Europe des Nations. Aujourd’hui, on parle d’un joueur sans qui l’Union soviétique n’aurait sans doute pas remporté la première édition de l’Euro en 1960.”

Ce joueur, c’est Lev Yachine, l’athlétique gardien de but du Dynamo Moscou. Celui qu’on surnomme “l’araignée noire” garde ses cages inviolées en demi-finale contre la Tchécoslovaquie. Puis il multiplie les parades en finale pour écoeurer les attaquants yougoslaves. L’Union soviétique s’impose finalement deux buts à un après prolongation. Lev Yachine recevra le Ballon d’Or en 1963 – cas unique pour un gardien de but – et il sera même élu meilleur gardien du vingtième siècle.

On parie ?

Denys Kulyk : “Le week-end prochain, après la trêve consacrée aux matches internationaux, les championnats vont reprendre. Voici nos pronostics pour quelques-unes des plus belles affiches. Envoyez-nous les vôtres sur Facebook ou Twitter en utilisant le hashtag #TheCornerScores”.

Manchester United 2 – 1 Liverpool
Atlético Madrid 1 – 2 FC Barcelone 2
Inter Milan 1 – 1 AC Milan
Paris Saint-Germain 2 – 0 Bordeaux

Joaquin, le retour au Betis de l’enfant prodige

Denys Kulyk : “On arrive à la fin de cette édition du Corner. On se quitte avec des images qui prouvent que le football n’est pas seulement une question de trophées ou de contrats faramineux. C’est encore un sport qui procure de vives émotions. Regardez comment 20 000 fans du Betis Séville ont salué le retour dans leur club d’une légende, Joaquin. Rendez-vous lundi prochain.”

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

the corner

The Corner : la Juventus peine, Fekir plane