DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux films sur la guerre en Afghanistan présentés à la Mostra de Venise

Vous lisez:

Deux films sur la guerre en Afghanistan présentés à la Mostra de Venise

Taille du texte Aa Aa

Le réalisateur Danois Tobias Lindhom s’est une nouvelle fois associé à Pilou Asbaek pour écrire un nouveau drame, “A War” présenté au festival

Le réalisateur Danois Tobias Lindhom s’est une nouvelle fois associé à Pilou Asbaek pour écrire un nouveau drame, “A War” présenté au festival international du film de Venise, dans la section Horizons.

Point of view

Le plus près possible de la guerre

Le duo a déjà travaillé ensemble sur le film “A Hijacking”. Cette fois-ci, Asbaek joue le rôle de Claus, un soldat danois en Afghanistan. Quand lui et ses hommes croisent la route des Talibans, Claus doit prendre une décision lourde de conséquence pour lui et sa famille au Danemark.

La guerre en Afghanistan est le premier conflit dans lequel le Danemark est engagé à l‘étranger, contraignant Lindhom à faire un drame sous un angle danois.

“La guerre en Afghanistan est la première guerre à l‘étranger dans laquelle est impliquée le Danemark. Elle définit une génération de jeunes hommes en Europe alors je pense qu’il était important de s’y intéresser”, explique Tobias Lindhom, le réalisateur.

“A war” doit sortir le 10 septembre sur les écrans danois.

“Je ne pense pas que notre travail consiste à donner des réponses, je pense que notre travail doit poser des questions et le film de Tobias, “A War”, pose la question : comment pouvons-nous tuer au nom de la démocratie ? Comment pouvons-nous demander à ces jeunes soldats de faire ce qu’on leur a demandé de faire en Afghanistan ou en Irak ?”, se demande Pilou Asbaek, acteur.

Un autre film sur la guerre en Afghanistan a été présenté dans la section Horizons, “Man Down”.

Le film réalisé par un italo-américain Dito Montiel, suit l’amitié de deux Marines Américains qui ont grandi ensemble, se sont enrôlés dans l’armée, servent en Afghanistan. Le personnage de Shia LaBeouf, Gabriel, voit la mort, la perte et la trahison en face.

A la conférence de presse, Shia LaBeouf a évoqué son travail avec Nick Jones qui a travaillé dans les Marines avant de poursuivre sa carrière dans l’industrie du film

“Nous avons été le plus près possible de la guerre, et avons été tout le temps ensemble. Nous avons presque vécu ensemble avec Nick. Il venait me chercher le matin, nous prenions tous nos repas ensemble, nous parlions de tout, tout le temps, nous avons la même mentalité. On se préoccupe beaucoup l’un de l’autre et on se demande : comment appelle-t-on ce job ? Je ne sais pas ce que c’est que ce job, c’est comme coach, c’est même plus que ça”, explique l’acteur Shia LaBeouf.

“Man Down” sortira bientôt au cinéma.