DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le commerce extérieur chinois poursuit sa chute


économie

Le commerce extérieur chinois poursuit sa chute

Le commerce extérieur chinois a poursuivi sa dégradation en août, avec un recul de ses exportations, plus modéré que prévu, et un net reflux des importations. C’est encore un nouveau signe du ralentissement de la deuxième économie mondiale.

La dévaluation soudaine du yuan de 5 % n’a pas encore eu d’effet visible.

Les exportations ont chuté de 5,5 % en août, un recul un peu moins marqué qu’en juillet. Les importations ont chuté de 13,8 % par rapport à août 2014, une baisse supérieure de 21,7 % pour celles en provenance de l’Union européenne, de 14,2 % pour les biens japonais, et de 5,9 % pour celles en provenance des Etats-Unis.

“L’appréciation de la monnaie, ces douze derniers mois, met vraiment la pression sur les exportations. Même si vous ajustez la monnaie, il faut attendre environ deux trimestres pour qu’il y ait un effet sur le commerce extérieur. Donc, les exportations vont continuer à montrer une certaine faiblesse”, prévoit Haibin Zhu, de JP Morgan.

La dépréciation du yuan ne portera ses fruits que d’ici trois à six mois, car les contrats d’exportation ont été libellés sur sa valeur avant la dévaluation.

Les exportations constituent un moteur traditionnel de la croissance chinoise. Certains analystes attribuent ce recul aux explosions survenues en août dans le port industriel de Tianjin, et aux arrêts de production imposés à des milliers d’entreprises pour assainir l’air de la capitale en vue des commémorations de la Seconde Guerre mondiale le 3 septembre dernier.

Malgré ces statistiques, les Bourses chinoises ont clôturé en nette hausse ce mardi, a l’issue de séances volatiles.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

La reprise du marché immobilier espagnol s'accélère