DERNIERE MINUTE

Licenciement de la journaliste qui avait frappé des migrants

Une journaliste d’une télé hongroise a été licenciée, après avoir frappé des réfugiées lors d’un reportage. Une décision rendue publique ce mardi par

Vous lisez:

Licenciement de la journaliste qui avait frappé des migrants

Taille du texte Aa Aa

Une journaliste d’une télé hongroise a été licenciée, après avoir frappé des réfugiées lors d’un reportage. Une décision rendue publique ce mardi par son employeur, après la diffusion d’images compromettantes. Petra Laszlo a été filmée en train de porter des coups à des réfugiés qui fuyaient la police dans le secteur de Röszke, à la frontière serbe. Des coups violents portés à des enfants, et un croche-pied à un père de famille, qui portait son fils dans ses bras. La scène, filmée par un reporter allemand de RTL a rapidement fait le tour de la toile. Cette femme travaillait pour N1TV qui diffuse chaque semaine une émission donnant la parole à Gabor Vona, leader du parti d’extrême droite hongrois,
le Jobik. Sur son site internet, la chaîne privée a publié un communiqué dans lequel elle qualifie d’“inacceptable” l’attitude de la salariée, et annonce la rupture à effet immédiat de son contrat. Les partis de gauche Együtt-PM et la coalition démocratique ont annoncé leur intention de porter plainte contre Petra Laszlo pour ces faits de violences, passibles de cinq ans de prison.