DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Licenciement de la journaliste qui avait frappé des migrants


Hongrie

Licenciement de la journaliste qui avait frappé des migrants

Une journaliste d’une télé hongroise a été licenciée, après avoir frappé des réfugiées lors d’un reportage. Une décision rendue publique ce mardi par son employeur, après la diffusion d’images compromettantes. Petra Laszlo a été filmée en train de porter des coups à des réfugiés qui fuyaient la police dans le secteur de Röszke, à la frontière serbe. Des coups violents portés à des enfants, et un croche-pied à un père de famille, qui portait son fils dans ses bras. La scène, filmée par un reporter allemand de RTL a rapidement fait le tour de la toile. Cette femme travaillait pour N1TV qui diffuse chaque semaine une émission donnant la parole à Gabor Vona, leader du parti d’extrême droite hongrois,
le Jobik. Sur son site internet, la chaîne privée a publié un communiqué dans lequel elle qualifie d’“inacceptable” l’attitude de la salariée, et annonce la rupture à effet immédiat de son contrat. Les partis de gauche Együtt-PM et la coalition démocratique ont annoncé leur intention de porter plainte contre Petra Laszlo pour ces faits de violences, passibles de cinq ans de prison.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'arrivée des réfugiés en Autriche, en Allemagne et en France