DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Migrants : portrait d'un homme à terre

Il s’appelle Osama al-Abd al-Mohsen. Son nom ne vous dit rien ? Il est aussi connu sous le nom de Osama al-Ghadab, ou Hajj Osama. Toujours pas ? Ce

Vous lisez:

Migrants : portrait d'un homme à terre

Taille du texte Aa Aa

Il s’appelle Osama al-Abd al-Mohsen. Son nom ne vous dit rien ? Il est aussi connu sous le nom de Osama al-Ghadab, ou Hajj Osama. Toujours pas ? Ce migrant connaît pourtant une célébrité inattendue. Son image a fait le tour du monde. Ce Syrien de la ville de Deir Ezzor est l’homme qui est tombé lourdement par terre, son enfant dans les bras, après qu’une caméraman hongroise lui a fait un croche-pied à Roszke. Il essayait de fuir la police et le camp de fortune quand la technicienne de N1TV, une télévision privée proche de l’extrême-droite, a tendu sa jambe pour le faire tomber. Plus tard on la verra recommencer, et même frapper des réfugiés. Petra Laszlo a été licenciée.

Prisonnier du régime syrien

Les réseaux sociaux syriens ont rapidement identifié “Osama al-Abd al-Mohsen”:‫Profile Pictures - أسامة العبد المحسن | Facebook‬ , une photo le présente souriant, avec son fils de sept ans. L’enfant qu’il tenait contre lui pendant sa fuite. On apprend qu’il a été d’abord capturé par le régime syrien, puis qu’il a fui devant l’Etat islamique. Les commentaires laissés sur le web décrivent al-Mohsen comme un “révolutionnaire de la première heure”, emprisonné par Bachar al Assad. Difficile de vérifier en revanche quand al-Mohsen a quitté Deir Ezzor et quel a été l’exact parcours de son exode.

Mohannad al-Mohsen, c’est un autre fils de al-Mohsen. Il a été interviewé par plusieurs médias, mais il ne sait pas où se trouve actuellement son père et son petit frère de sept ans. Le plus âgé des fils vit en Turquie selon son profil Facebook. C’est là qu’il a posté une photo de Rozke. La légende dit : “Tu es un grand homme, un homme ambitieux, qui ne connaît pas l’impossible. Tu as risqué ta vie et ta dignité pour nous donner une vie digne, et un avenir meilleur pour que nous continuions notre éducation, et aidions à construire une nouvelle Syrie. Que Dieu t’aide à garder la tête haute et te rende fier. Que dieu te protège et te donne de la patience et soit avec toi. #You_Raised_Us_Well.

Amoureux du ballon rond

Mais qui est donc cet Osama al-Abd al-Mohsen ? Un homme qui chute, un homme qui fuit, un homme qui court vers un destin meilleur, pour en finir avec l’oppression, la guerre, le bruit des bombes, la mort. Un homme qui courait après autre chose avant 2011. Et sûrement après un ballon rond : car il coachait l’“équipe de foot”:‫Timeline Photos - أسامة العبد المحسن | Facebook‬ al-Fotuwa de Deir Ezzor. Il emmenait partout le petit Zaid sur les terrains avec lui. L’enfant pleurait dans ses bras après la chute en Hongrie.

Beaucoup d’internautes ont commenté les photos, et le nom de Mohsen al-Hajj Oussama, un titre de respect pour les hommes plus âgés qui ont terminé le pèlerinage. Ils lui ont apporté leur soutien. Comme ce commentaire qui dit :“Hajj Osama, ne désespère pas”.

Osama al-Abd al-Mohsen sait-il qu’il est l’objet de cet article ? Sait-il qu’il représente la détresse de tout un peuple, qui devra faire face à d’autres agressions, dans un pays étranger et parfois hostile ? Il porte Zaid dans ses bras, quelquepart sur la route.