DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Une preuve de corruption contre Sepp Blatter ?


Sport

Une preuve de corruption contre Sepp Blatter ?

Est-ce l’arroseur arrosé ? Sepp Blatter voulait faire le ménage au sein de la FIFA avant de céder les rênes de l’organisation qu’il dirige depuis 17 ans.

Mais le président de la Fédération internationale de football est à son tour directement mis en cause dans un scandale de corruption.

Il aurait vendu les droits de diffusion télévisée des Coupes du monde de 2010 et 2014 très en deçà des prix du marché.

Ils les a cédés pour 250.000 et 300.000 dollars à la Fédération des Caraïbes qui regroupe une trentaine de pays et quarante millions d’habitants.

Par comparaison, TF1 en France a payé 130 millions d’euros rien que pour diffuser le Mondial brésilien.

L’homme d’affaires australien Jaimie Fuller est le fondateur du groupe “new Fifa now”, un mouvement qui milite pour davantage de transparence au sein de la FIFA.

Jaimie Fuller : “Nous pensons qu’il s’agit d’un fait difficilement contestable. 600.000 dollars pour obtenir la couverture de ces deux tournois et de tous les matches, ça ne représente que 5 % de la valeur réelle”.

L’homme qui a bénéficié de ce contrat, c’est Jack Warner, député de Trinité-et-Tobago et président de la Fédération des Caraïbes.

La justice américaine, qui réclame son extradition, l’accuse de corruption et de blanchiment d’argent puisqu’il a revendu ces mêmes droits pour 15 à 20 millions de dollars.

Jaimie Fuller : “C’est une transaction qui démontre la corruption puisqu’elle a été faite pour seulement 600.000 dollars. Je pense que c’est la première preuve que nous ayons concernant l’implication de Sepp Blatter. Jusque-là, nous avions l’impression d’un espion se cachant au milieu d’une toile d’araignée. C’est la première fois que son nom est directement cité.”

Pour l’instant, pas de commentaires de la part de la justice suisse et des principaux intéressés, Jack Warner et Sepp Blatter.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Lorenzo en pole position, Rossi en première ligne