Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Course contre la montre pour entrer en Hongrie, avant le 15

Access to the comments Discussion
Par Laurence Alexandrowicz  avec Reuters, AFP
Course contre la montre pour entrer en Hongrie, avant le 15

<p>Ils suivent la voie ferrée depuis la Serbie, qui les aide à se diriger vers la Hongrie, et la dernière ouverture possible dans la clôture de barbelés. Cette barrière érigée par la Hongrie sera hermétiquement fermée le 15 septembre, dans quelques heures. Les migrants se précipitent pour passer dans l’Union européenne avant cette date fatidique et le durcissement de la <a href="http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/09/04/97001-20150904FILWWW00223-la-hongrie-renforce-sa-legislation-anti-migrants.php">loi</a>. D’où l’afflux des derniers jours : </p> <p>“Depuis le 1er janvier, explique le colonel Laszlo Balazs, la police a constaté 191,702 entrées illégales en Hongrie. Hier la police a comptabilisé 5,809 personnes. Ce matin depuis 8h00 nous avons fait face à 3,280 arrivants.”</p> <p>Des migrants dont Budapest ne veut pas. Le camp de <a href="http://www.ledauphine.com/france-monde/2015/09/09/roszke-cauchemar-europeen-des-refugies-syriens">Roszke</a> qui accueillait des milliers de réfugiés est désormais vide. Des bus les ont transporté à la frontière autrichienne. Cela fait les affaires de Budapest, mais aussi des migrants, qui n’ont qu’un rêve : l’“Allemagne”:http://www.20minutes.fr/economie/1681419-20150907-migrants-pourquoi-allemagne-accueille-bras-ouverts-migrants.</p>