DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le cabinet fantôme féminisé des travaillistes britanniques

A Londres le nouveau leader travailliste présente son cabinet fantôme, Jeremy Corbyn apprécie les femmes.

Vous lisez:

Le cabinet fantôme féminisé des travaillistes britanniques

Taille du texte Aa Aa

En Grande-Bretagne, Jeremy Corbyn, élu samedi à la tête des travaillistes, a présenté son cabinet fantôme. Appelé à Londres le “shadow cabinet”, ce sont plusieurs membres de l’opposition qui endossent une fonction correspondant à un ministère. Ainsi le ministre des Finances par exemple est spécialement surveillé par le ministre fantôme travailliste des Finances.
“Nous avons une super équipe, a insisté Jeremy Corbyn. Une majorité de femmes dans le cabinet fantôme pour la première fois dans l’histoire.”

Par exemple, Angela Eagle, ministre fantôme du Commerce. Diane Abbott, au Développement international, ou Lucy Powell, ministre fantôme de l’Education.

Un nombre record de femmes, mais pas à des postes clefs, disent les mauvaises langues. Mais c’est surtout la nomination de John McDonnell au poste clé de ministre des Finances qui fait jaser. C’est un ancien syndicaliste très marqué à gauche. Partisan de la nationalisation des banques, il est particulièrement controversé : il a notamment déclaré qu’il aimerait pouvoir “retourner dans les années 1980 pour assassiner Margaret Thatcher”, ou encore que les terroristes de l’IRA devaient être honorés pour leur lutte armée, c‘était au cours d’une commémoration pour Bobby Sands, membre de l’IRA décédé pendant sa grève de la faim.

Les fonctions de ministre fantôme sont importantes car les élus ont toutes les chances de devenir de vrais ministres en cas de victoire de l’opposition, même si les prochaines élections, c’est dans cinq ans seulement.