DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Yémen : un contexte de violences peu propice aux négociations


Yémen

Yémen : un contexte de violences peu propice aux négociations

Au Yémen, la coalition internationale emmenée par l’Arabie saoudite a lancé ce week-end une vaste offensive militaire pour tenter de reprendre du terrain face aux miliciens chiites.

Des raids aériens ont ainsi été menés dans la capitale Sanaa, aux mains de la milice houthie depuis un an.

L’offensive a été lancée notamment dans la région de Marib, à l’est de Sanaa. C’est là qu’il y a 10 jours, une attaque menée par les rebelles chiites a fait près de 70 morts dans les rangs de la coalition internationale (voir ici)

Ce contexte de violences semble peu propice à une reprise des négociations.
Et pourtant, l’ONU souligne l’urgence d’une issue à ce conflit. Stéphane Dujarric est le porte-parole de l’ONU. “Chaque jour qui passe, explique-t-il, en l’absence de toute solution politique, on assiste à davantage de morts, de souffrances et de destructions, alors même que plus de 21 millions de Yéménites ont besoin d’aide humanitaire”.

L‘émissaire des Nations Unies est attendu ce mardi à Ryad pour tenter de convaincre le président yéménite en exil de reprendre les négociations.

Abd Rabbo Mansour Hadi a fait savoir qu’il n‘était pas question de discuter tant que les Houthis n’auront pas commencé à se retirer des zones qu’ils contrôlent.

- avec agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le cabinet fantôme féminisé des travaillistes britanniques