DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

"Les enfants criaient, les gens tombaient"


Hongrie

"Les enfants criaient, les gens tombaient"

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Notre correspondant en Hongrie a été témoin de ces heurts avec les migrants. Le journaliste hongrois Dániel Bozsik nous raconte la tension à la frontière à Rozske :

“Un groupe de réfugiés a défoncé la clôture, dit-il, mais derrière il y avait un cordon de police, derrière les policiers il y avait un canon à eau et un véhicule pour disperser les gens. 40 à 50 réfugiés ont commencé à jeter des pierres, des bâtons, et des bouteilles en plastique sur la police.
La police a commencé à utiliser du gaz poivre sans s’arrêter. Après ils ont commencé à utiliser des gaz lacrymogènes. A ce stade, tout le monde a été aspergé. Maintenant tout le monde attend un peu plus loin.

Il y avait une femme enceinte qui a été extirpée de la foule sur un brancard, les enfants pleuraient à cause du gaz, des gens crachaient, à cause du gaz, certains étaient à genoux. Même la presse et la police serbe ont été incommodées.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nouvelles émeutes au Liban, suite de la crise politique et de la crise des ordures