DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Hongrie expulse les réfugiés

A Szeged, ville du sud de la Hongrie située à la frontière de la Roumanie et de la Serbie, un tribunal examine chaque jour, week-end compris, le cas

Vous lisez:

La Hongrie expulse les réfugiés

Taille du texte Aa Aa

A Szeged, ville du sud de la Hongrie située à la frontière de la Roumanie et de la Serbie, un tribunal examine chaque jour, week-end compris, le cas de réfugiés entrés illégalement dans le pays. Des magistrats venus de tout le pays ont été réquisitionnés pour cela.

L’une de nos correspondantes en Hongrie, Andrea Hajagos, a suivi un homme de 36 ans, un Syrien, habitant de Kobané, passé avec toute sa famille par l’Irak. Pour finalement arriver en Hongrie. Seulement, lorsqu’il s’est présenté à un policier, il a été immédiatement arrêté. Alors que lors de ses étapes précédentes, en Macédoine et en Serbie, on lui indiquait la suite de son parcours…

“Vous êtes expulsé pour une durée de deux ans”, lui a expliqué une juge. Il risquait la prison. Mais dans la plupart des cas, ces réfugiés sont renvoyés… Où cela ? Vers le pays d’où ils sont arrivés. Et à partir duquel ils tenteront sans doute de revenir.

Ce réfugié syrien voulait aller en Allemagne. Il cherchera ainsi vraisemblablement un autre moyen de franchir la clôture de barbelés le long de cette frontière, barbelés grâce auxquels la Hongrie espère empêcher l’afflux de réfugiés.