Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Tsipras sûr de son fait à 24h des législatives

Access to the comments Discussion
Par Cecile Mathy  avec APOSTOLOS STAIKOS A ATHENES
Tsipras sûr de son fait à 24h des législatives

<p>Huit mois après avoir pris les rênes du pays, puis démissionné le 20 août, Alexis Tsipras inspire-t-il toujours confiance aux Grecs ? </p> <p>Le chef de la gauche et du parti Syriza en semble convaincu à quelques heures des législatives anticipées. </p> <p>Les Grecs doivent élire ce dimanche 300 députés et, pour l’instant, leur coeur balance entre leur ancien Premier ministre et son rival Vangelis Meïmarakis, le leader de Nouvelle Démocratie (opposition de droite conservatrice). </p> <p>Les deux formations sont au coude-à-coude dans les sondages.</p> <p>“Je vais voter pour Alexis parce qu’il est jeune ! Il va gérer la question de l‘économie et il va aider la jeunesse de mon pays. Je demande à tous les jeunes de voter pour lui, parce que Syriza est la meilleure solution pour la Grèce”, estime une jeune militante de Syriza.</p> <p>Contesté dans son propre camp pour avoir accepté de nouvelles mesures de rigueur en échange d’un troisième plan d’aide, Alexis Tsipras a appelé à faire de sa victoire “un message pour l’Europe”.</p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">For a great victory for <a href="https://twitter.com/hashtag/Syriza?src=hash">#Syriza</a>. For the Left in <a href="https://twitter.com/hashtag/Greece?src=hash">#Greece</a>. For hope to remain alive in Europe. <a href="https://twitter.com/hashtag/kerdizoume_to_aurio?src=hash">#kerdizoume_to_aurio</a> <a href="http://t.co/MLPnGEZcb9">pic.twitter.com/MLPnGEZcb9</a></p>— Alexis Tsipras (@tsipras_eu) <a href="https://twitter.com/tsipras_eu/status/644972951788462080">18 Septembre 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>L’homme politique qu’est Alexis Tsipras n’avait pas oublié d’inviter à ce dernier meeting des fossoyeurs de l’austérité tels que Pablo Iglesias du parti espagnol Podemos.</p> <blockquote class="twitter-tweet" lang="fr"><p lang="es" dir="ltr">Finaliza la campaña de Tsipras con <a href="https://twitter.com/Pablo_Iglesias_"><code>pablo_iglesias_</a>. Hay que derrotar a la austeridad en Europa <a href="http://t.co/i59m5wnPig">pic.twitter.com/i59m5wnPig</a></p>&mdash; PODEMOS (</code>ahorapodemos) <a href="https://twitter.com/ahorapodemos/status/644948112994398208">18 Septembre 2015</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Apostolos Staikos, du bureau d’euronews à Athènes : </p> <p>“Le rideau est tombé sur la campagne, ici, place Syntagma par cet appel d’Alexis Tsipras à lui donner une seconde chance. Le leader de Syriza a affirmé que les sacrifices des Grecs ne seraient pas vains. Mais quel que soit le vainqueur, il lui faudra le soutien des autres partis pour mettre en place les mesures liées au troisième plan d’aide.”</p> <p>Aucune formation ne semble en effet capable d’atteindre la majorité absolue à l’issue du scrutin.</p>