DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Israël : les balles réelles autorisées contre les lanceurs de pierre palestiniens


Israël

Israël : les balles réelles autorisées contre les lanceurs de pierre palestiniens

Le gouvernement israélien a formellement adopté dimanche une série
de mesures autorisant notamment les tirs à balles réelles contre des Palestiniens lançant des pierres lorsque la vie de civils est menacée.
“Les pierres et les bombes incendiaires sont des armes mortelles qui ont tué et tuent encore, a justifié le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Alors, nous changeons les consignes données aux forces de police opérant à Jérusalem.” Le Premier ministre israélien a aussi tenu à distinguer la manifestation, la protestation, de ce qu’il appelle un “terrorisme populaire”.

L’ONG B’Tselem (Centre israélien d’information pour les droits de l’homme dans les territoires occupés) a immédiatement dénoncé une mesure qui, selon elle, ne peut que conduire à alimenter le cycle de violences. “Ce type d’approche, basé sur l’usage de la force, et uniquement cela, ce n’est pas seulement immoral, c’est aussi illégal”, a commenté sa porte-parole, Sarit Michaeli. En insistant sur la nécessité, certes de protéger la population, mais aussi de s’attaquer aux racines du problème.

Dimanche, à Jénine, en Cisjordanie, de nouveaux affrontements ont opposé Palestiniens et forces de l’ordre israéliennes. Alors qu‘à Jérusalem-Est, la situation était calme sur l’esplanade des Mosquées.
La police israélienne a annoncé avoir arrêté 39 Palestiniens en Cisjordanie et à Jérusalem-Est à la suite des manifestations et affrontements de ces derniers jours.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce s'attend à un gouvernement de coalition