DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Economie grecque : et maintenant, le travail commence...


économie

Economie grecque : et maintenant, le travail commence...

En Grèce, le futur gouvernement a du pain sur la planche. La nouvelle équipe va prendre les manettes d’un pays à l’arrêt. Le taux de chômage, dépassant le quart de la population active, poursuit sa hausse entamée en mai. Le contrôle des capitaux, imposé en juillet, a fait chuter brutalement la consommation. Les banques restent très fragilisées par des retraits massifs de capitaux depuis décembre.

“Je ne suis pas sûr que la victoire de Tsipras aujourd’hui change réellement les perspectives économiques pour la Grèce. Oui, cela leur donne un mandat pour mener à bien l’agenda de réformes signées avec la zone euro et le FMI, mais il reste des défis importants à venir dans leur mise en oeuvre”, estime Matthew Beesley, responsable des activités de trading chez Henderson Global Investors.

Depuis la première victoire d’Alexis Tsipras en janvier, l’inquiétude des marchés a disparu. D’ailleurs, presque tous les partis engagés dans cette élection étaient prêts à continuer d’après les termes du plan d’aide négociés cet été.

“Le marché voulait un gouvernement formé de plus de partis, et une plus large majorité parlementaire. Il attend de voir. D’abord, il doit voir les premiers pas du nouveau gouvernement, pour voir qui sera en charge des ministères les plus importants, et les premières décisions prises”, affirme Evangelos Sioutis, chef du marché des actions chez Guardian Trust Securities.

D’après plusieurs sources dans les médias grecs et au sein du parti Syriza, Euclide Tsakalotos, ministre des Finances qui a négocié depuis février avec l’Union européenne, aurait toutes les chances d‘être reconduit. Voilà de quoi rassurer les créanciers d’Athènes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Le titre Volkswagen s'effondre après la révélation d'une fraude aux dispositifs anti-pollution aux Etats-Unis