DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Grèce : la seconde victoire de Tsipras n'a pas la "saveur" de la première


Grèce

Grèce : la seconde victoire de Tsipras n'a pas la "saveur" de la première

Après sa victoire aux législatives, Alexis Tsipras pourrait être reconduit dans ses fonctions de Premier ministre dès aujourd’hui. Qu’en pensent les principaux intéressés ? Notre bureau à Athènes est allé hier à la rencontre des militants de Syriza.

“Nous étions sûrs de la victoire de Syriza, même si le gouvernement a fait des erreurs ces derniers mois. Nous espérons que l’Europe cessera d‘être une Europe de marchés et des banquiers. Ces cinq dernières années, nous avons été saignés. L’Europe doit changer”, assure une retraité grecquee.

Malgré une forte abstention, qui a frôlé les 44 %, les Grecs donnent une seconde chance à Alexis Tsipras.

“Des milliers de supporteurs de Syriza ont célébré la victoire de Tsipras, explique notre correspondante Nikoletta Kritiko. Dans son premier discours, il s’est engagé à former un gouvernement stable qui garantira l’avenir du pays au sein de l’Union européenne.”

Donné au coude à coude par les derniers sondages avant le scrutin, le parti de droite Nouvelle Démocratie déchante. Ses militants sont à présent dans l’expectative, à l’image de cette quadragénaire : “nous craignons un avenir incertain. Nous ne savons pas quelles nouvelles mesures seront mises en place pour satisfaire les créanciers. Je crois que, dans très peu de temps, nous aurons de nouvelles élections dans le pays.”

Seule certitude, pour satisfaire ses créanciers, Athènes devra entreprendre des réformes des plus impopulaires.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Législatives grecques : pari tenu pour Tsipras qui remporte le scrutin