DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La Hongrie adopte l'usage d'armes non létales contre les migrants


Hongrie

La Hongrie adopte l'usage d'armes non létales contre les migrants

La clôture barbelée qui sépare le pays de la Serbie est en cours d’extension aux frontières avec la Croatie et la Roumanie. Mais ce lundi, la Hongrie a encore franchi un cap afin de barrer la route aux migrants. Le Parlement a décidé de renforcer les pouvoirs de la police et de l’armée, en autorisant l’usage d’armes non létales à l’encontre des réfugiés. “Cette loi est conforme à la Constitution”, estime István Simicskó, ministre hongrois de la défense. “La nouvelle mission des militaires est limitée par le décret gouvernemental à la situation de crise migratoire. Les soldats rempliront leur mission à l’aide de leurs armes, mais ils ne pourront les utliliser qu’en cas de légitime défense et pour la défense de leurs camarades, et dans tous les autres cas ils devront avoir recours à d’autres méthodes et d’autres outils”. La compagnie nationale de chemins de fer hongroise a suspendu les trains entre son territoire et la Croatie jusqu‘à nouvel ordre. En l’espace de cinq jours, près de 30 000 demandeurs d’asile sont arrivés sur le territoire croate. À ce jour, l’Union Européenne n’a pas réussi à trouver un compromis pour répartir les réfugiés entre tous les états membres.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Scandale Volkswagen : et si l'Europe était aussi concernée?