DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Francfort : du côté des protos


hi-tech

Francfort : du côté des protos

En partenariat avec

Un salon automobile comme celui de Francfort, ce sont des automobiles de rêve, c’est un avant-goût de technologies attendues d’ici à la fin de la décennie et ce sont aussi des voitures très particulières des prototypes appelés aussi Concept car. Et c’est très utile.

Désormais les concepts sont très électriques. Ainsi chez Porsche avec la Mission E. La batterie reprend 80% de sa couleur en… 15 minutes. Autonomie annoncée… 500 kilomètres… Presque trop beau pour être vrai.

Michael Mauer, chef designer chez Porsche :
“Puisqu’avec un concept car vous voulez donner une idée de ce que sera l’avenir, vous avez, en tant que designer beaucoup plus de liberté. Vous pouvez vous permettre de de faire des choses qui de nos jours ne sont pas légales, tout en espérant qu’elles le soient un jour. On a plus de liberté. »

Mercedes a donné dans le modulable évolutif. Avec la vitesse la voiture s’adapte et change de forme. En tout 15 parties de la voiture peuvent se transformer pour améliorer l’aérodynamisme…

Steffen Koehl, Mercedes : “Tous les parties qui se transforment ici, qui modifient plusieurs parties de la voiture, sont technologiquement nécessaire pour atteindre ces incroyables valeurs aérodynamiques.”

Voici maintenant un véhicule qui aurait remporté une compétition dont l’objectif était de faire en sorte qu’un motard ait les mêmes sensations dans une voiture que sur sa moto (mais quelle drôle d’idée…). Le résultat est cette mini voiture de course…

Martin Petersson, Honda : “Ce que nous avons essayé de faire c’est d’impliquer cette expérience qui est de piloter une moto dans quelque chose de familier. Nous avons donc un volant, des pédales qui équipent ce véhicule qui disons le est assez fou. »

Chez Bugatti on est joueur avec ce concept intitulé Vision Gran Turismo. Les ingénieurs de la maison ont calculé que ce « modèle » pouvait dépasser les 400 kilomètres heures sur quatre sections de la piste du Mans… Mais là aussi la piste est virtuelle.

Mais au delà de la simple volonté de se faire plaisir quel est l’intérêt pour les constructeurs de se lancer dans les concepts car ? Ce journaliste donne sa version des faits…

Mark Vaughn, Autoweek : « Un concept car nous donne l’occasion de rêver, de mettre en oeuvre nos idées, de représenter quelque chose qui est extrême. Si vous regardez un défilé de mode par exemple et que vous voyez les mannequins sur le podium, vous vous dites : mais c’est quoi ce truc. Parfois vous avez comme des sacs de papier, avec une poubelle sur la tête. C’est juste des choses un peu folles que vous n’allez jamais produire en grande quantité. Ce sont juste des idées. Et vous les explorez. Parfois cela ne mène nulle part. C’est la même chose avec des concepts cars. Très souvent c’est juste la possibilité de dire « on pourrait faire ça » ou « est ce que ce n’est pas une idée géniale ? ». Cela peut susciter de l’intérêt pour la marque ou laisser penser qu’il n’y a rien d’autre intéressant sur le salon. »

Le salon automobile de Francfort qui en était là à sa 66ème édition a rassemblé plus de 1000 exposants.

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Un stéthoscope imprimé en 3D pour les médecins de Gaza