DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'UE s'accorde sans unanimité sur la répartition des réfugiés


Le bureau de Bruxelles

L'UE s'accorde sans unanimité sur la répartition des réfugiés

Les ministres de l’Intérieur de l’Union européenne ont approuvé la relocalisation de 120 000 réfugiés. L’Italie et la Grèce bénéficieront de ce dispositif. De son côté, la Hongrie a préféré ne pas faire partie de ce système.
Si cette proposition a obtenu une très large majorité, le vote entre les ministres a aussi révélé les fractures entre les États membres puisque quatre pays, la République tchèque, la Hongrie, la Slovaquie et la Roumanie, ont voté contre ce projet. Pour le ministre luxembourgeois de l’Immigration et de l’Asile, dont le pays assure la présidence tournante de l’Union, il fallait une réponse face à l’urgence de la situation. « Sans cela, l’Europe aurait été autrement plus divisée et atteinte dans sa crédibilité », ajoute-t-il.
La Commission européenne se félicite d’ailleurs d’une adoption aussi rapide, moins de trois semaines après sa présentation. Mais les conséquences politiques de ce vote pourraient laisser de lourdes traces. Il souligne, si nécessaire, une division entre l’est et l’ouest sur cette question migratoire. Une division que les chefs d’État et de gouvernement vont devoir surmonter dès mercredi lors du sommet consacré à la crise des réfugiés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Les pays européens valident un accord sur la répartition des migrants