DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Arabie Saoudite : 2 millions de pèlerins attendus à la Mecque

Deux millions de musulmans sont attendus cette année à la Grande mosquée de la Mecque pour l’hadj. Ce pèlerinage constitue l’un des cinq piliers de

Vous lisez:

Arabie Saoudite : 2 millions de pèlerins attendus à la Mecque

Taille du texte Aa Aa

Deux millions de musulmans sont attendus cette année à la Grande mosquée de la Mecque pour l’hadj. Ce pèlerinage constitue l’un des cinq piliers de l’islam. Tout musulman est supposé l’accomplir au moins une fois dans sa vie, s’il en a les moyens, malgré une chaleur accablante.

Plus de 100 000 policiers ont été mobilisés pour assurer la sécurité, alors que la menace terroriste pèse de plus en plus dans le monde.

Sharif Rortam, pèlerin égyptien :
“Le monde traverse une période très difficile à l’heure actuelle. Mais c’est un jour de paix , nous sommes tous ici pour faire la même chose, prier Dieu. Et nous espérons que tout le monde est prêt à faire la même chose.”

Umm Hani, syrienne :
“Unissons-nous, tous les Musulmans, Allah, je prie pour la miséricorde et la paix pour tout le monde en Syrie.”

Les pèlerins ont pris le chemin du Mont Arafat pour une journée de prières. C’est ici, selon la tradition musulmane, que le prophète Mahomet est supposé avoir donné son dernier sermon. C’est l‘étape la plus importante du pèlerinage annuel, qui a réduit le nombre de pélerins accueillis, pour réaliser des travaux d’aggrandissement du site religieux.

Depuis 2013, en raison de travaux à la Grande Mosquée, le royaume a réduit de 20 % le nombre de pèlerins étrangers autorisés à s’y rendre. La capacité de l’édifice doit être portée à 2,2 millions.

Le pèlerinage a été précédé par la chute, le 11 septembre, d’une grue sur le chantier d’agrandissement de la Grande mosquée de La Mecque, qui a fait 109 morts et plus de 400 blessés, selon un dernier bilan.

Le pèlerinage se termine par des circonvolutions autour de la Kaaba, construction cubique s‘élevant au centre de la Grande mosquée de La Mecque vers laquelle se tournent les musulmans pour prier.

Le hajj se déroule cette année sur fond de menaces jihadistes et au moment où l’Arabie saoudite est engagée militairement au Yémen où elle conduit une coalition contre des rebelles chiites, soutenus par l’Iran. Les autorités ont affirmé avoir pris toutes les précautions contre les risques d’attaques, d’autant plus que le groupe Etat islamique a revendiqué deux attentats sanglants contre des mosquées chiites dans l’est du royaume. Elles ont également mobilisé des armées de médecins et d’infirmiers pour faire face au risque d’une épidémie du coronavirus MERS, dont l’Arabie saoudite est le premier foyer au monde.