DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les insolites : selfies, miss Italie et gastronomie


monde

Les insolites : selfies, miss Italie et gastronomie

Chaque vendredi, les journalistes des différents services linguistiques d’euronews sélectionnent des informations en Europe et ailleurs dans le monde qui ne font pas forcément la Une.

Miss Italie et la Seconde guerre mondiale

“La paix dans le monde”, c’est d’ordinaire ce que souhaitent les Miss au jour de leur élection.

Pas Miss Italie.

Alice Sabatini aime les sensations fortes : défiler en talons hauts sur une scène en direct sans chuter ne lui suffit pas. Elle, ce qu’elle aurait aimé, c’est vivre la guerre.

Répondant à la question “en quelle année auriez-vous aimé vivre ?”. Elle a répondu “1942”, en pleine Seconde guerre mondiale.

‘‘Dans les livres, il y a des pages et des pages dessus alors j’aurais aimé la vivre en vrai. Et puis je suis une femme, je n’aurais pas été militaire. J’aurais eu peur et je serais restée à la maison’‘, a déclaré la jeune femme, déclenchant les moqueries de ses compatriotes.


Une déclaration qui n’a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux, notamment avec le hashtag #VorreiEssereNato (#J’auraisAiméEtreNé)

Pour lui éviter de nouvelles gaffes, certains encouragent la basketteuse, fan de Michael Jordan, à mettre en pratique cet adage : “sois belle et tais toi”.


Gastronomie. Le goût de l’Histoire

Le site d’Alacahöyük, dans le nord de la Turquie regorge de trésors. Les archéologues n’en finissent pas de faire des découvertes dans cette zone où vivaient les Hittites, il y a 4000 ans. Cette fois-ci, ils ont exhumé des recettes de cuisine et à l’aide d’instruments de l‘époque, le chef de l‘équipe, Ömür Akkor, a préparé un dîner 100% Hittite.

Des archéologues qui ont définitivement le goût de l’Histoire.



France : un voleur qui vous veut du bien

Samedi, un boulanger de la Rochelle se fait voler sa camionnette pendant sa tournée quotidienne. Il est allé livrer pain et croissants dans un hôtel, laissant son véhicule ouvert, clé sur le contact.
Quand il revient, le véhicule a disparu. Le boulanger va porter plainte.

L’histoire aurait pu s’arrêter là.

Sauf que le dimanche, la camionnette réapparaît devant son domicile, bien garée, fermée et clés dans la boîte aux lettres.
Le boulanger trouve un mot d’excuse sur le siège et 20 euros pour les frais d’essence, rapporte le quotidien Sud Ouest. Le voleur aurait même laissé un message sur son répondeur avec ses coordonnées. La plainte a été retirée.



Selfie. Les singes et le droit d’auteur

Naruto est connu dans le monde entier. Il pourrait l‘être encore plus s’il devient le premier singe à recevoir des droits d’auteur.
Naruto n’est pas qu’un personnage de manga, c’est aussi le nom d’un macaque de six ans qui s’affiche sur les réseaux sociaux. Il avait chippé l’appareil photo de David Slater, un spécialiste des images de nature en 2011 sur l‘île indonésienne de Sulawesi, réalisant plusieurs selfies.

L’association de défense des animaux PETA a porté plainte au tribunal fédéral de San Francisco en son nom, pour redonner au singe son droit à la propriété intellectuelle.

PETA n’a pas dit en revanche comment elle comptait lui communiquer la nouvelle en cas de victoire.



Selfie. Je m’aime à mourir

Vous avez plus de chance de mourir d’un selfie que d’une attaque de requin. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 8 décès recensés à cause d’un squale et 12 à cause d’un selfie depuis le début de l’année.

Chutes, accidents de voiture, mise en danger et inconscience, certains ne renoncent à rien pour se faire valoir.
A tel point qu’en Russie un guide a été publié pour rappeler un certain nombre de précautions d’usage.

Suivez l’exemple de Justin Bieber. Ou pas.



Femme trompée. Femme inspirée.

“A mon mari infidèle Paul,
Vous vous méritez.
Quand tu rentreras à la maison, je ne serai plus là.
Profite bien de ton trajet pour aller au boulot.
Lisa”

Ce message, des milliers d’automobilistes ont pu le lire à Sheffield, dans le nord de l’Angleterre.

Il est affiché en 4×3 sur un panneau publicitaire dans une rue de la ville.

C’est la revanche d’une femme trompée qui a choisi l’humiliation publique pour se venger de son mari.


SOURCES

www.leggo.it

www.hurriyet.com.tr

www.sudouest.fr

peta.org

www.francetvinfo.fr

www.theguardian.com

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le prêche du chef de l'Eglise catholique aux Nations Unies