DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie-Estonie : un échange d'espion au parfum de guerre froide

La scène est digne d’un film, elle s’est déroulée sur un pont de la rivière Piusa séparant la Russie de l’Estonie… Un mois après avoir été condamné

Vous lisez:

Russie-Estonie : un échange d'espion au parfum de guerre froide

Taille du texte Aa Aa

La scène est digne d’un film, elle s’est déroulée sur un pont de la rivière Piusa séparant la Russie de l’Estonie…

Un mois après avoir été condamné à 15 ans de prison par un tribunal russe, Eston Kohver, agent du contre-espionnage estonien a été libéré par la Russie.

En échange, Aleksei Dressen, un agent double, ancien responsable de la sécurité en Estonie, qui purgeait une peine de 16 ans de prison, a été libéré par Tallinn.

Eston Kohver a tenu un point presse dès son arrivée à Tallinn :

“Je veux avant tout de dire que je suis heureux d‘être de retour à la maison. Je tiens à remercier tous ceux qui se souciaient de mon sort, tous ceux qui me soutenaient. En particulier, je tiens à remercier les personnes qui ont aidé ma famille à gérer…”

L’avocat russe de l’agent, Mark Feïguine, a expliqué sa libération par des motivations politiques de la part de la Russie à deux jours de l’intervention très attendue de Vladimir Poutine devant l’ONU.

La Commission européenne s’est dite “satisfaite”, dans un communiqué, du retour de M. Kohver qui avait été “enlevé par les services de sécurité russes”.

L’agent estonien avait été arrêté en pleine crise ukrainienne en septembre 2014.

Versions différentes

Le FSB avait annoncé avoir arrêté cet agent dans le nord-ouest de la Russie, près de la frontière estonienne, en possession d’un pistolet, de munitions, “d‘équipement spécial pour des enregistrements illégaux”, ainsi que “de matériel apparemment destiné à une mission d’espionnage”.

Les autorités estoniennes avaient pour leur part affirmé qu’il travaillait sur une affaire de contrebande impliquant la mafia russe quand il avait été attaqué à coups de grenades assourdissantes par des hommes armés qui l’avaient conduit de force en Russie.

Quid de l’agent double ?

L’agent double récupéré par la Russie, Aleksei Dressen, avait été arrêté début 2012 alors qu’il s’apprêtait à monter dans un avion pour Moscou avec sa femme, et condamné quelques mois plus tard pour trahison.

Recruté alors qu’il rendait visite aux parents de sa femme près de Moscou, il collectait illégalement des informations classées confidentielles depuis l’indépendance de l’Estonie vis-à-vis de l’Union soviétique en 1991, tandis que son épouse servait de courrier.

Avec AFP