DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Catalogne : chaque camp interprète différemment le résultat du scrutin


Espagne

Catalogne : chaque camp interprète différemment le résultat du scrutin

C’est une victoire, mais pas totale pour les séparatistes catalans emmenés par le président régional sortant Artur Mas. Les deux listes indépendantistes arrivées en tête ont emporté 72 sièges sur 135, soit la majorité absolue au parlement.

En nombre de voix, elles n’obtiennent que 47,8 % des voix et n’auraient donc pas gagné un référendum sur l’indépendance.

Les libéraux de Ciudadanos sont aussi les gagnants de ce scrutin. Ils obtiennent 25 sièges, en forte hausse par rapport à 2012. Un succès remporté aux dépens du Parti Populaire, au pouvoir à Madrid, qui s’est effondré.

Pour le gouvernement espagnol, la majorité des Catalans ont rejeté l’indépendance. Ce n’est pas la lecture que font les séparatistes de ces résultats. Ils promettent la sécession dans un délai de 18 mois.

De très difficiles négociations s’annoncent entre Madrid et Barcelone. D’après les sondages, une majorité de Catalans aimerait rester dans l’Espagne, s’ils pouvaient bénéficier d’une autonomie fiscale et d’un changement de législation linguistique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Ukraine éclipsée aux Nations Unies, mais pas oubliée