DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Scandale FIFA : le football, c'est fini pour Jack Warner


Sport

Scandale FIFA : le football, c'est fini pour Jack Warner

Les sanctions continuent de tomber au sein de la Fifa. La commission d‘éthique fait le ménage à coup de communiqués.

Jack Warner, l’ancien vice-président de l’instance internationale, a été suspendu à vie de toute activité liée au football dans le cadre de l’enquête sur les conditions d’attribution des Mondiaux 2018 et 2022.

Jack Warner est l’un des hommes clés du scandale de corruption qui fait vaciller la Fifa depuis plusieurs mois.

Il fait partie des 9 dirigeants interpellés fin mai pour avoir perçu environ 150 millions de dollars de pots de vin et de rétrocommissions.

La suspension à vie du Trinidadien, ancien dirigeant de la confédération d’Amérique du nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes intervient dix jours après la mise à pied de Jérôme Valcke et quelques jours après l’ouverture de l’enquête visant Sepp Blatter.

Il fait l’objet d’une demande d’extradition des Etats-Unis.

Quelques minutes après l’annonce de la suspension à vie de Jack Warner, la justice suisse a annoncé avoir autorisé l’extradition vers les Etats-Unis d’un autre des dirigeants interpellés le 27 mai à Zurich, le Costaricien Eduardo Li, membre du comité exécutif de la Fifa et ex-président de la Fédération de son pays.

Au total, trois de ces dirigeants ont vu leur extradition autorisée par la justice suisse, avec le Vénézuélien Rafael Esquivel, président de sa fédération nationale, et Eugenio Figueredo, vice-président et membre du comité exécutif de la Fifa.

Ils ne seront réellement extradés qu’après l’examen de leurs appels éventuels.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Ligue des champions : le Bayern, le Barça et Lyon sur le pont