DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Agriculture : les promesses de l'électrolyse de l'eau

Vous lisez:

Agriculture : les promesses de l'électrolyse de l'eau

Taille du texte Aa Aa

L‘électrolyse de l’eau au secours des producteurs de fruits et légumes (et aussi de l’environnement). En effet ce procédé électrolytique qui

L‘électrolyse de l’eau au secours des producteurs de fruits et légumes (et aussi de l’environnement).

En effet ce procédé électrolytique qui décompose l’eau en dioxygène et dihydrogène gazeux avec l’aide d’un courant électrique est une alternative à l’usage de fongicides.

Le dihydrogène est utilisé pour la synthèse d’ammoniac, composant principal de l’eau de javel. L’eau électrolysée permet notamment d‘éviter les intoxications alimentaires quand on l’utilise pour nettoyer les aliments.

Karine Cadoret, membre de l’association des agriculteurs et producteurs : « Les premières applications qui me viennent à l’esprit sont la suppression de maladies dans les champs, le nettoyage du matériel, la bio sécurité, le lavage de produits frais, l’extension des durées de stockage… »

Des tests sont actuellement en cours en Australie pour lutter contre les champignons parasites. Sur deux années d’expérimentation les taux de contaminations sont passées de 90 à 10%

Nathan Richardson, agriculteur : « Tout ce que l’on peut faire pour réduire l’impact sur la flore et la faune avec l’usage des pesticides est quelque chose qu’on doit faire. »

La première électrolyse de l’eau a été réalisée en 1800 par deux chimistes britanniques et visiblement on n’est pas encore arrivé au bout des applications de ce procédé.